Pourquoi Marseille a de la chance de ne pas avoir recruté d’attaquants (Les Cahiers du Football)

Le 4 septembre 2015 - Par

L’OM aura vécu un été houleux, entre départs plus ou moins surprenants et arrivées plus ou moins avortées. Au lendemain du mercato, c’est un groupe presque entièrement remanié qui s’installe à la Commanderie, avec un grand absent: un attaquant de renom pour occuper la place laissée vacante par André-Pierre Gignac. Faute de recrutement, la pointe olympienne reposera donc sur les seules épaules de Michy “Supersub” Batshuayi, ou presque. A priori, il faudra donc s’armer de patience pour retrouver l’OM plein d’allant que le Vélodrome acclamait l’an passé… Sauf qu’à bien y regarder, la situation est bien plus positive qu’il n’y paraît. La preuve par sept.

Lire la suite sur les Cahiers du football, le magazine de foot et d’eau fraîche

Laisser un commentaire

4 septembre 2015

Par